Portrait de Pascal Verger

Portrait de Pascal Verger: Référent Arbitre 

 

1) Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 58 ans et travaille à la Poste comme chargé d’affaires immobilières sur les départements du 22 et du 35. J’habite Rennes. Je suis arbitre officiel depuis… 33 ans !

 

2) Depuis combien de temps es-tu présent au sein du club ?

Depuis 2004, après une mutation professionnelle sur Rennes après 24 années en région parisienne. Dans un temps plus lointain, j’ai occupé le poste de gardien de but au Club Sportif Hédéen jusqu’en 1979.

 

3) Peux-tu nous expliquer ton rôle en tant que référent arbitre ?

Rôle assez large puisque je suis le contact privilégié  au sein du club et du District pour tout ce qui a un lien avec l’arbitrage.

Mes principaux rôles sont :

  • De recruter ou aider au recrutement de nouveaux candidats à l’arbitrage
  • D’aider à la valorisation et à la fidélisation des arbitres officiels ou arbitres bénévoles du club. L’accompagnement des arbitres bénévoles reste encore à organiser.

 

4) Dans le football, malgré le rôle important qu’a l’arbitre, que ce soit en amateur ou en pro, les arbitres ne sont pas forcément apprécier, comment expliques-tu cela ?

D’abord, parce que les stades sont encore des lieux de liberté, à l’inverse l’arbitre est l’incarnation de la loi, de l’autorité sur le terrain !

Ensuite les enjeux économiques et les exigences de résultats sont devenus une composante du football dépassant largement le cadre purement sportif.

L’arbitre en cas de mauvais résultat, devient un bouc émissaire facile à trouver.

 

5) Comment gérer une situation critique dans un match ? ( expulsion, pénalty sifflé etc.. )

Garder son « sang froid » en toutes circonstances. Donner l’impression d’être absolument certain de sa décision.

Mais pour éviter les situations critiques, le placement et les déplacements de l’arbitre sont déterminants pour être « au bon endroit au bon moment » et limiter les contestations.

 

6) Quelles sont pour toi les valeurs et les qualités qu’il faut pour être arbitre ?

Valeur sportive tout d’abord : être en bonne condition physique !

Valeur humaine : maîtrise de soi qui conduit à l’impartialité, afin de ne pas être influencer par la pression de l’environnement.

Et de la psychologie pour interpréter de plus en plus les actions et prendre en compte les intentions des joueurs et plus seulement leurs gestes.

Valeur professionnelle : l’arbitre fait beaucoup plus que  d’appliquer les règles. Il interprète une situation, prend des décisions et les impose, comme un manager en entreprise.

Les qualités sont d’abord la connaissance des lois du jeu. Une bonne vue, du courage … mais de faibles qualités auditives ! Mais aussi de se remettre en question en faisant preuve d’humilité.

 

7) As-tu un club favori autre que l’ASVHG ?

Le Stade Rennais

 

8) Un joueur préféré ?

Dominique Rocheteau, « l’ange vert  » pour son état d’esprit sportif et sa carrière après football. Seulement sanctionné de 3 avertissements en 17 ans de carrière professionnel ! J’ai eu la chance de l’arbitrer lors d’un match avec le variétés club de France et j’en garde un excellent souvenir.

 

9) Quels sont les moments les plus marquants que tu as vécu depuis que tu es au club ?

Les 2 parcours exceptionnels en Coupe de France ( 2013 et 2018 ) et en particulier le soutien des supporters de l’ASVHG à son équipe à Pontivy.

 

10) Quelles sont tes passions mis à part le foot ?

La course à pied, la musique en général et en particulier un faible pour les 3 B ( Brassens, Brel, Barbara). La lecture de la presse. Un coup de cœur pour le récent film  » Green Book sur les routes du sud » que je recommande..

 

11) Un dernier mot ?

Je suis sincèrement admiratif du travail effectué et du temps donné au club par l’ensemble des dirigeants et des bénévoles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *